Pizza Pastèque aux fruits rouges et à la menthe

On la voit partout en ce moment, la pastèque est de retour !
Rafraîchissante, diurétique, drainante, elle est riche en minéraux dont le potassium et le sodium, en antioxydants ! Elle régénére la sphère rénale. Elle contient aussi des acides aminés. En bref, c’est le fruit de l’été pour se ré-hydrater, se reminéraliser mais aussi drainer son organisme.

Pour les jus à l’extracteur, je vous conseille de garder la peau riche en vitamines et en minéraux. Mélangé à d’autres légumes, votre jus sera exceptionnel!
Mon dernier jus extra et très apprécié : blettes, pastèque, citron, gingembre, curcuma et une note de poivre.

Ici, j’ai eu envie lors du buffet du workshop yoga, relaxation et bain sonore du 20 Juin en célébration également du solstice d’été (Litha) que je co-organisais de faire une pizza rafraîchissante et riche en antioxydants 😉
On la trouve aussi partout sur pinterest et sur les réseaux…

Voici donc la pizza pastèque !

Il n’y a pas besoin de recette pour la pizza pastèque. Après avoir découpé une belle tranche bien ronde de votre pastèque, décorez avec des fruits, des herbes aromatiques, des fruits secs, du fromage ou encore du yaourt.
La féta se marie très bien. Le yaourt coco aussi !


Alors quelle sera ta pizza pastèque de l’été ?

Un doux week-end à vous,
Amandine.

Beignets de blettes hyperproteines et sans gluten

Je ne sais pas toi mais moi, je craque pour les blettes. On dit aussi les bettes, selon les régions.
C’est vraiment un de mes légumes préférés.
Au printemps, on en trouve encore en abondance.
Il m’arrive de les conserver dans un bocal avec un peu d’eau pour le pied. Ce qui permet de les garder plus longtemps.

Petite astuce :
Si les feuilles fanent, tu peux les mettre dans un bol d’eau quelques heures. Ca marche aussi pour les salades 😉
Tu peux aussi replanter pour avoir de jeunes pousses de blettes !


C’est un légume peu coûteux, riche en fibres et en saveur ! Il est riche en vitamines A, C, B6, Magnésium. Un légume revitalisant, anti-inflammatoire, digeste (ce qui peut dépendre de votre hypersensibilité) et antistress !
Il contient aussi des antioxydants puissants dont la quercétine (flavonoïde) qui est anti-inflammatoire.

Elle peut avoir un effet laxatif léger de part sa richesse en fibres.
Elle contient aussi en grande quantité de l’acide oxalique donc à limiter en cas de calculs.



J’ai eu envie de tester ces beignets lorsque je faisais des beignets de fleurs de courgettes. Et ce fût un succès auprès des amis alors je vous la partage !

C’est une pâte salée à la farine de pois chiche et de riz qui est donc sans gluten, hyperprotéinée, veggie (oeuf) et délicieuse ! En plus, tu peux briser les feuilles et en faire des chips. Un régal!


Ce qu’il te faut :
Pour 5 à 10 feuilles de blettes (grandes) en beignets

  • Une dizaine de feuilles rincées
  • 200 gr. farine de pois chiche
  • 220 gr. farine de riz
  • 1 oeuf
  • 250 ml d’eau filtrée
  • 1 càs tamari
  • 1/2 càc curcuma
  • un peu de poivre et baies
  • un peu de noix de muscade fraîchement rapée
  • de l’huile d’olive ou de tournesol pour la friture

    Dans un wok, faites chauffer l’huile.
    Préparez la pâte à beignet dans un saladier. Versez les farines et les épices.
    Mélangez puis faites un puit au centre. Rajoutez l’œuf, le tamari puis remuez au fouet en partant du centre.
    Rajoutez de l’eau tout en remuant jusqu’à obtenir une pâte légèrement épaisse.
    Trempez vos feuilles une par une et les dorer dans le wok.
    Déposez sur du papier ( ou un torchon ) afin de retirer l’excès d’huile.

    & Dégustez !
    Avec un filet de jus de citron et un peu de sel de Camargue, c’est la régalade !

J’ai testé avec un peu moins de farine de pois chiche et avec de la farine d’avoine dans de l’huile de tournesol, c’est aussi excellent !

Autres idées de recettes :

En jus frais, farcie, en tarte salée, au wok, à l’étouffée, vapeur…

Partage-nous tes beignets de blettes, sur instagram, avec le #naturalharmonyrecette et en me mentionnant pour que je puisse les voir 😉

Je te souhaite un merveilleux week-end !
Amandine.

5 Choses à faire au printemps pour cultiver ses essenc.iels

Nous sommes entrés dans une nouvelle énergie plus Yang. Le Printemps nous pousse à aller vers les autres, se relier, déclencher de nouvelles rencontres, déployer ses ailes et passer à l’action.
Il y a 3 jours, nous étions dans la Nouvelle Lune en Bélier. Une Lune transcendante qui est venue nous connecter à cette part Yin à l’intérieur de nous, à notre énergie féminine sacrée pour ensuite trouver l’équilibre avec notre masculin sacré. Aujourd’hui, on rentre dans cette énergie plus masculine de l’action, du mouvement.
Mais, je pense qu’il ne faut pas oublier que la saison du printemps nous amène dans cette quête d’un juste équilibre

J’ai eu envie de vous proposer quelques conseils qui me guident au quotidien. Des conseils que vous pourrez retrouver aussi dans le challenge « Au Printemps, mes Essenc.iels! ».

5 conseils à faire au printemps pour plus de vitalité et cultiver le minimalisme

  1. Planter des graines : fraise, avocat, poivron, céleri, salade, ortie, soucis et autres fleurs comestibles…
    Replanter vos fruits et légumes.
    L’année dernière, j’avais commencé quelques pousses avec mes enfants : haricots, herbes aromatiques, avocats… J’avais fini par avoir plus d’une dizaine d’avocat.
    Bon avec le déménagement et changement de terre, cata ! J’avais essayé de les récupérer, d’en tailler quelques uns et/ou d’en replanter mais certains n’ont pas tenu, je l’avoue. Ce qui est aussi splendide, c’est qu’un des avocats en fin de vie a relancé une nouvelle pousse ce printemps !
    Si vous avez besoin de plus de conseils pour les avocats, je peux maintenant vous en dire plus, j’en serai ravie. Peut-être que cela pourrait faire le sujet d’un prochain article, qu’en dites-vous?!

    Cultiver son jardin est une expérience magnifique!
    Bien plus qu’un chemin vers l’autonomie et une alimentation plus saine,
    s’en découle la reconnexion à la patience, à la nature, à l’amour inconditionnel, à la sagesse, à la reconnexion aux besoins primaires.


    Les observer grandir nous apprend beaucoup sur nous même également.
    Et c’est très ludique pour les enfants !
    Si vous avez des enfants en bas-âge, ils vont adorer !
  2. Lire un livre en journée… Faites une pause lecture !
    Choisissez un livre que vous aviez tellement envie de lire ces derniers temps.
    Prenez ce temps chaque jour au soleil, en terrasse ou dans votre sofa avec une tisane !
    En lisant, on revient à l’instant présent ! On lâche les pensées et le mental trop en action.
    Cette pause peut faire beaucoup de bien lorsqu’il y a un peu de brouillard mental, de préoccupation et de stress. On se met dans une bulle pour un court instant. C’est aussi important à mon sens. Se reposer, faire quelque chose de méditatif pour mieux rebondir et avancer dans cet espace yang.
  3. Ecrire, créer, innover !
    Faites de la place à votre créativité, chaque jour ou quelques heures dans la semaine !
    Cela peut-être peindre, débuter un cours de dessin, écrire un roman, écrire sur un blog, pratiquer l’écriture intuitive ou encore créer de nouveaux objets naturels.
    A cette période, j’ai envie de redécorer la maison, de créer avec des matériaux naturels.
    Il est essentiel de libérer de l’espace pour ces moments de création.
    Pourquoi pas créer un vision board?! Des bijoux, des bougies,…?!
    Osez ! Vous verrez comme cela fait du bien.

    Je serai ravie de lire vos passions et créations du moment, n’hésitez pas à m’écrire en commentaire!
  4. Trier, jeter, donner.
    Qui n’a pas entendu parler du grand ménage de printemps?!
    Ou encore de Marie Kondo, la reine du rangement !
    Pièce par pièce, observez ce qui vous pèse et vous encombre.
    Vous pouvez créer une To Do List afin de vous aider et ne rien oublier. Cela peut aider aussi si vous souhaitez le mettre dans votre planning de la semaine.
    L’idée est de faire du tri tout en respectant vos besoins et vos envies ainsi que votre définition à vous du minimalisme et de vos essentiels.
    Faites de la place pour un mental plus apaisé et des émotions agréables.

  5. Débuter une meilleure hygiène de vie et une alimentation plus saine.
    Qu’avez-vous envie d’être et de faire?
    Quels aliments et habitudes de vie vous fatiguent?

    Recréer des journées et des repas qui vous conviennent. Rien de mieux que ces semaines à venir pour prendre soin de soi en intégralité.


    Voilà, j’espère que ces petits conseils vous guideront vers un printemps plus aligné et synonyme de joie !

    Si vous souhaitez aller plus loin ou réserver une séance holistique ou encore débuter un accompagnement mensuel, écrivez-moi par ici.
    Je serai ravie de vous guider vers un réel changement et votre mieux-être !

A bientôt !
Amandine.

Des recettes à découvrir
Booster sa capacité d’autoguérison par les soins
S’initier au LaHoChi en Avril
Me suivre

A LA DÉCOUVERTE DES CHAKRAS… LE CHAKRA GORGE – VISHUDDHA.

Le chakra gorge est le 5 ème chakra, juste après le chakra du coeur.
Pour en savoir plus sur les chakras en général, vous retrouverez dans le premier article plus de détails.

Le cinquième chakra, appelé aussi Vishuddha est situé au niveau de la gorge. C’est le centre d’énergie subtil lié au son et à la parole.

Relié à l’expression ainsi qu’à la communication, c’est le centre de la réalisation de soi. Nous
exprimons ce que nous sommes, nos besoins et nos émotions par la parole mais aussi par la musique, l’art, l’écriture, le chant… Il aide à extérioriser tout ce qui se vit en nous.

CARACTÉRISTIQUES DU CHAKRA gorge – VISHUDDA
 » i speak – Je m’exprime – je parle  » 

Couleur : Bleu, bleu ciel
Elément : Ether
Métal : Mercure
Planète : Mercure
Sens : Ouïe
Glandes : Thyroïde
Organes : Gorge, cou, nuque, mâchoire, oreilles, bras, mains, cervicales, épaules, larynx.
Notes : SOL
Mantra : YAM
Musiques : Musiques sacrées, chants harmoniques
Encens et Huiles essentielles: Lavande, menthe poivrée, eucalyptus, jasmin, gingembre…
Pierres et minéraux :  turquoise, aigue marine, azurite…

LES SIGNES D’UN CHAKRA FERMÉ, TROP OUVERT ET D’ÉNERGIES BLOQUÉES :
  • peur du changement
  • voix cassée, bégaiement, troubles d’élocution
  • nervosité
  • dépression profonde
  • insomnie
  • discours incohérent
  • doutes, manque de confiance et d’estime de soi, personne effacée ou au contraire si trop ouvert, personnes sûre d’elles.
  • amaigrissement
  • prise de poids
  • troubles respiratoires
  • tendance à passionner les débats à l’excès
  • manque de capacité d’écoute
  • volonté de toujours avoir raison
  • comportements égoïstes
  • sentiment de culpabilité bloqué
  • personnes manipulatrices

COMMENT DÉBLOQUER LE CHAKRA VISHUDDHA ?

Les postures de yoga peuvent aider : le chameau, la chandelle, le pont, le lion, le chat, la vache, celles qui favorisent aussi l’étirement du cou. Vous pouvez utiliser les mudras également.

Optez pour des aliments marins ou fruits et légumes bleus : myrtilles, algues, poissons.
La sauge, la menthe poivrée, le gingembre seront à privilégier en cuisine.

Faites appel à un thérapeute holistique / magnétiseur / énergéticien qui pourra rééquilibrer et harmoniser vos chakras.

Un chakra de la gorge équilibré améliore la concentration, le discernement, l’assurance et la caractère.
Il nous permet d’accéder aux connaissances en harmonie avec notre environnement, de rester curieux et ouvert.

Il est fort probable en y prêtant attention de sentir le chakra de la gorge se bloquer parfois (sentiment de pression et de gêne au niveau du cou). C’est un puissant indicateur sur une situation que vous vivez afin que vous puissiez vous écouter et porter votre voie.x avec sagesse et douceur.

Découvrir les autres chakras…

Le Grignotage, c’est quoi?

Reprise du travail et des pauses cafés et tentations?!
Les enfants à la maison qui eux, ont besoin de manger beaucoup plus en passant et cela t’incite à faire plus de goûters/repas alors que tu n’avais pas faim?!
Ou pour d’autres raisons, tu as envie de succomber à la tentation, tu as envie voire un besoin de grignoter ?
Il est possible que cet article te parle.

J’ai fait un petit point sur le grignotage.
D’ailleurs, je me demande si tu as été plus tenté pendant le confinement ? 🙂

Beaucoup d’entre nous reprennent un ancien rythme et d’autres un nouveau (plus mon cas). Mais il est important de continuer à s’écouter, à manger à sa faim quand on a faim (cela ne veut pas dire non plus grignoter toute la journée ou faire 5 repas si on en a pas vraiment besoin). Être à l’écoute de son body, ça s’apprend. Et ça peut demander plus de temps que tu ne pensais. Tout comme retrouver un équilibre qu’il soit alimentaire ou dans ta vie. .
J’espère que ce post te plaît et qu’il te sera utile.

Par définition, le grignotage désigne le fait de manger par petites prises en dehors des repas, sans sensation de faim.

Cela diffère de manger plus fractionner quand on a faim lorsqu’il est recommandé.
Il est possible de grignoter même quand on a faim.
Et parfois, on confond la faim et la soif.

Nous mangeons, en Occident, 3 repas principaux et 2 collations en moyenne.
Les espagnoles font des collations salées en fin de matinée puis un repas dans l’après-midi, par exemple.
Les pays nordiques ont pour habitudes du salé pour le petit-déjeuner.

Le type de repas varie selon les pays, ainsi que son heure et sa fréquence.
Chaque pays, religion, chaque famille et chaque personne a ses propres habitudes alimentaires.

Une étude récente menée en 2017 auprès de 1 182 personnes par le Crédoc met en évidence une nouvelle tendance alimentaire auprès des Français : le grignotage ou dit « snacking ».

En résumé, plus de 38% avouent grignoter.
Les chiffres ne font qu’augmenter!

Les raisons : les « goûters « , les apéros dînatoires ou non à la sortie d’une journée de travail, une gourmandise salée ou sucrée contre une fringale, un stress intense ou encore le fait de vouloir faire comme les autres,…

Nous avons grandi avec certaines habitudes qui aujourd’hui, peut-être, ne peuvent nous convenir.

Un nouvel environnement, de nouveaux choix alimentaires ou de vie, envie de prendre ou perdre du poids, perte de vitalité, des symptômes liées à une suralimentation (troubles digestifs, fatigue, perte d’appétit ou au contraire, une faim à longueur de journée, etc etc), une maladie,…

Tes raisons et Tes motivations sont précieuses pour réussir ce changement.

Je t’invite à les lister et garder près de toi tes sources de motivation.
Cela te sera utile lorsque tu auras une baisse de motivation.

Pourquoi pas mettre un post it?!

° Penses-tu grignoter ?

Un chocolat offert, un bonbon, un chewing-gum, une barre de céréales à la va-vite, une carotte en préparant ton repas ou des cacahuètes.
Un café ou un thé dans la matinée, ou plusieurs.
La fin du plat de tes enfants.
Un morceau de pain en sortant du boulanger.
Une cuillère de Nutella.
Tu as compris, ces petites prises alimentaires sont du grignotage.

° Que se passe-t-il ?

La digestion est relancée avant bien même que le repas précédent ne soit digéré.

En relançant ta digestion, ton corps va y mettre toute son énergie. Ce qui créera une fatigue et d’autres symptômes dérangeants comme la baisse de ton immunité, lourdeur, mauvaise élimination des déchets et toxines, anxiété, nervosité, ballonnements…

Cette envie, pulsion alimentaire est plus souvent liée à une émotion, une pensée, une croyance qui te fera passer à l’action.

Il est possible de changer tes pensées, percevoir les choses autrement pour ensuite modifier tes actions.
Il peut avoir d’autres raisons à ce qui t’amène à grignoter que les émotions, une habitude, aux envies sucrés comme des carences, des schémas répétitifs etc etc. Nous sommes tous uniques.

Que faire?

• Stop! Respire profondément et lentement 30 sec.

• Bois un peu d’eau peut-être.

• Pratique la pleine conscience.

• Demande-toi si est-ce réellement de la faim, si est-ce nécessaire accepter ce chocolat ou café maintenant, si tu n’as pas d’autres choix (infusions pour ce cas là)? Emporter/dire non et remercier?

• Pose-toi ces questions :

Quelles sont mes émotions ? Qu’est-ce qui m’amène à vouloir grignoter, manger ceci ou cela? Que ressentirai-je si je le mange?

Ai-je soif ? Faim? Et sur une échelle de 1 à 10?

Ne pourrais-je pas attendre un peu plus?

• Prends le temps de MASTIQUER au repas, manger varié et équilibré

• Adopte une hygiène de vie favorable pour diminuer le stress (activité physique, yoga, méditation,lecture, pensée +)

• Revient sur tes propres motivations

Il te sera plus facile d’identifier les raisons de ton grignotage et pouvoir l’éviter, avec le temps. Ainsi, de prendre soin de toi autrement.

•| « Cela semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse. » – Nelson Mandela. |•

Dis-moi, fais-tu partie de la #teamgrignotage ou pas du tout?
Sais-tu ce qui t’amène à manger plus quand tu n’as pas faim?

N’hésites pas à laisser en commentaire ton témoignage par rapport à cela, si tu as des difficultés, des questions?!

Ah, il me reste de la place pour les accompagnements Énergie|Équilibre|Harmonie et les séances découvertes ! Réserve vite ta séance pour retrouver l’équilibre, l’harmonie et vitalité au quotidien. Un pas de plus vers une autonomie… ✨

With Love &Gratitude,
Amandine.🌿