Le Grignotage, c’est quoi?

Reprise du travail et des pauses cafés et tentations?!
Les enfants à la maison qui eux, ont besoin de manger beaucoup plus en passant et cela t’incite à faire plus de goûters/repas alors que tu n’avais pas faim?!
Ou pour d’autres raisons, tu as envie de succomber à la tentation, tu as envie voire un besoin de grignoter ?
Il est possible que cet article te parle.

J’ai fait un petit point sur le grignotage.
D’ailleurs, je me demande si tu as été plus tenté pendant le confinement ? 🙂

Beaucoup d’entre nous reprennent un ancien rythme et d’autres un nouveau (plus mon cas). Mais il est important de continuer à s’écouter, à manger à sa faim quand on a faim (cela ne veut pas dire non plus grignoter toute la journée ou faire 5 repas si on en a pas vraiment besoin). Être à l’écoute de son body, ça s’apprend. Et ça peut demander plus de temps que tu ne pensais. Tout comme retrouver un équilibre qu’il soit alimentaire ou dans ta vie. .
J’espère que ce post te plaît et qu’il te sera utile.

Par définition, le grignotage désigne le fait de manger par petites prises en dehors des repas, sans sensation de faim.

Cela diffère de manger plus fractionner quand on a faim lorsqu’il est recommandé.
Il est possible de grignoter même quand on a faim.
Et parfois, on confond la faim et la soif.

Nous mangeons, en Occident, 3 repas principaux et 2 collations en moyenne.
Les espagnoles font des collations salées en fin de matinée puis un repas dans l’après-midi, par exemple.
Les pays nordiques ont pour habitudes du salé pour le petit-déjeuner.

Le type de repas varie selon les pays, ainsi que son heure et sa fréquence.
Chaque pays, religion, chaque famille et chaque personne a ses propres habitudes alimentaires.

Une étude récente menée en 2017 auprès de 1 182 personnes par le Crédoc met en évidence une nouvelle tendance alimentaire auprès des Français : le grignotage ou dit « snacking ».

En résumé, plus de 38% avouent grignoter.
Les chiffres ne font qu’augmenter!

Les raisons : les « goûters « , les apéros dînatoires ou non à la sortie d’une journée de travail, une gourmandise salée ou sucrée contre une fringale, un stress intense ou encore le fait de vouloir faire comme les autres,…

Nous avons grandi avec certaines habitudes qui aujourd’hui, peut-être, ne peuvent nous convenir.

Un nouvel environnement, de nouveaux choix alimentaires ou de vie, envie de prendre ou perdre du poids, perte de vitalité, des symptômes liées à une suralimentation (troubles digestifs, fatigue, perte d’appétit ou au contraire, une faim à longueur de journée, etc etc), une maladie,…

Tes raisons et Tes motivations sont précieuses pour réussir ce changement.

Je t’invite à les lister et garder près de toi tes sources de motivation.
Cela te sera utile lorsque tu auras une baisse de motivation.

Pourquoi pas mettre un post it?!

° Penses-tu grignoter ?

Un chocolat offert, un bonbon, un chewing-gum, une barre de céréales à la va-vite, une carotte en préparant ton repas ou des cacahuètes.
Un café ou un thé dans la matinée, ou plusieurs.
La fin du plat de tes enfants.
Un morceau de pain en sortant du boulanger.
Une cuillère de Nutella.
Tu as compris, ces petites prises alimentaires sont du grignotage.

° Que se passe-t-il ?

La digestion est relancée avant bien même que le repas précédent ne soit digéré.

En relançant ta digestion, ton corps va y mettre toute son énergie. Ce qui créera une fatigue et d’autres symptômes dérangeants comme la baisse de ton immunité, lourdeur, mauvaise élimination des déchets et toxines, anxiété, nervosité, ballonnements…

Cette envie, pulsion alimentaire est plus souvent liée à une émotion, une pensée, une croyance qui te fera passer à l’action.

Il est possible de changer tes pensées, percevoir les choses autrement pour ensuite modifier tes actions.
Il peut avoir d’autres raisons à ce qui t’amène à grignoter que les émotions, une habitude, aux envies sucrés comme des carences, des schémas répétitifs etc etc. Nous sommes tous uniques.

Que faire?

• Stop! Respire profondément et lentement 30 sec.

• Bois un peu d’eau peut-être.

• Pratique la pleine conscience.

• Demande-toi si est-ce réellement de la faim, si est-ce nécessaire accepter ce chocolat ou café maintenant, si tu n’as pas d’autres choix (infusions pour ce cas là)? Emporter/dire non et remercier?

• Pose-toi ces questions :

Quelles sont mes émotions ? Qu’est-ce qui m’amène à vouloir grignoter, manger ceci ou cela? Que ressentirai-je si je le mange?

Ai-je soif ? Faim? Et sur une échelle de 1 à 10?

Ne pourrais-je pas attendre un peu plus?

• Prends le temps de MASTIQUER au repas, manger varié et équilibré

• Adopte une hygiène de vie favorable pour diminuer le stress (activité physique, yoga, méditation,lecture, pensée +)

• Revient sur tes propres motivations

Il te sera plus facile d’identifier les raisons de ton grignotage et pouvoir l’éviter, avec le temps. Ainsi, de prendre soin de toi autrement.

•| « Cela semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse. » – Nelson Mandela. |•

Dis-moi, fais-tu partie de la #teamgrignotage ou pas du tout?
Sais-tu ce qui t’amène à manger plus quand tu n’as pas faim?

N’hésites pas à laisser en commentaire ton témoignage par rapport à cela, si tu as des difficultés, des questions?!

Ah, il me reste de la place pour les accompagnements Énergie|Équilibre|Harmonie et les séances découvertes ! Réserve vite ta séance pour retrouver l’équilibre, l’harmonie et vitalité au quotidien. Un pas de plus vers une autonomie… ✨

With Love &Gratitude,
Amandine.🌿