Chia Pudding u l t r a crémeux Amande – Avoine – Cannelle.

Des petits pots de crème maison avec des graines de chia, ultra fondants et gourmands !
Si tu es fan de cannelle et de pudding, alors cette recette est pour toi.
Et pour les amateurs de crèmes gourmandes aussi!
Cette recette fonctionne très bien sans les graines de chia.
Du 2 en 1.
Quelle version vas-tu choisir ? Crème onctueuse ou chia pudding?

Ce qu’il te faut:
• 180 gr. Amandes trempées bio (car elles sont plus digestes et on passe sur une alimentation plus vibratoire)
• 2 yaourts soja nature sans sucre local et bio
• 6 cas. rases Sucre complet ou coco ou sirop d’érable
• 200 gr. Flocons d’avoine bio
• 3/4 cac. Amande amère

Facultatif :
• 2 cas. Chia + eau / 2  » oeufs de chia « 
• Cannelle
• Topping : Fruits secs, graines de courge, goji, etc.


Mixer tous les ingrédients et rajouter les graines de chia.
Saupoudrer de cannelle. Rajouter vos toppings.
& Dégustez ! 🌿

Lumineuse journée,
Amandine.

Comment choisir son bol chantant tibétain?


Si tu es à la recherche d’un bol tibétain pour ta propre pratique ou en tant que thérapeute, cet article va te guider vers tes choix.
J’aimerais tout d’abord te dire que ce n’est pas toi qui choisit le bol. C’est le bol qui te choisit. En effet, choisir un bol tibétain n’est pas si simple. Si tu souhaites acquérir un bol, je ne pourrais que te conseiller de le voir de tes propres yeux, de le toucher, de le ressentir et l’écouter. Un bol se ressent, s’écoute. Il est important de se fier en son intuition.
Si tu ne peux pas, il existe des sites où on peut les écouter et se laisser séduire par les sons d’un bol.
Cela dit, l’avoir entre ses mains changent beaucoup.

Certains de mes bols proviennent de petites boutiques. On peut aussi trouver des bols chez de plus grandes enseignes, mais aussi chez des formateurs en sonothérapie. Renseigne-toi bien avant d’acheter un bol. Teste-les!

Les bols tibétains martelés à la main sont faits au Népal ou en Inde.
Ils existent aussi les bols Peter Hess. Leur origine est Allemande et sont fabriqués au Nepal et en Inde.
Un bol demande beaucoup d’heures de travail et de mains.Le travail se fait en concert. Comme le veut la tradition, l’alliage est à partir d’un bronze de grande qualité enrichi de plusieurs métaux, également.
La fabrication Peter Hess garantit aux bols chantants une qualité de son et de vibration optimale.
J’ai pu les tester et c’est vrai que le son est « pur ».
Le bol est différent et tout aussi jolie et puissant.

A toi de choisir celui qui te parle le plus !

Ce qui différencie les bols chantants tibétains :

– la durée du son, de la note ; on parle aussi de bol sustain (longueur du chant).
leur confection ( martelé à la main, gravé, sans acide (patine), avec écriture ou motifs du bouddhisme tibétain, cire noire, etc)
leur épaisseur ; les bols tibétains épais sont bien plus utilisés en thérapie sonore. Ils sont eux beaucoup plus vibratoires. Les plus fins libérent plus de richesse harmonique.
la taille du bol ; selon la taille, nous pouvons travailler sur les certaines zones et chakras. Il existe de très grand bol où la personne se positionne à l’intérieur debout pour profiter de la puissance des vibrations et sons beaucoup plus graves dans le corps tout entier.
la note ; chaque bol posséde une note fondamentale et une richesse harmonique.
la période de confection ; certains bols sont martelés les nuits de pleine lune les rendant plus puissants. Egalement, il est préférable de les choisir martelés en hiver.
le lieu de confection. Attention aux fraudes! C’est très commun et de plus en plus de bols ne sont pas artisanaux. Au Patan, au Népal, il existe une fonderie artisanale avec une charte exigeante. Les marteleurs proviennent parfois d’Inde. J’ai aussi entendu dire l’inverse. Il est donc important de se renseigner auprés du marchand mais aussi auprès d’artisans.
Il y a bien d’autres villes où vous pouvez trouver les artisans et aller très certainement à leur rencontre.
la rareté ; il existe des bols extrèmement rares, hors du commun comme des pièces de collection.

Comment nettoyer un bol tibétain?

C’est une question qui est posée fréquemment.
Les bols chantants tibétains se nettoient seulement avec de l’eau, distillée de préfèrence. Pas de produits, ni désinfectants.
Régulièrement, passer un chiffon doux pour enlever la poussiére.

Les bols sont fragiles. Il faut en prendre soin. C’est un objet précieux, fait à la main. Les chocs peuvent jouer sur leur qualité.

On peut les purifier notamment avant et après une séance au palo santo, à la sauge ou encore au clair de Lune. Le soleil n’est pas conseillé. Il m’arrive parfois les jours de pleine lune de les laisser au soleil, personnellement en faisant attention du temps d’exposition, avec précaution. Mais cela peut altérer sa couleur et ses propriètés.


D’autres questions sur les bols chantants? N’hésites pas à me laisser un petit commentaire ou m’envoyer un email.

Lumineuse semaine à toi,
Amandine.

L’Alimentation Vibratoire & ses 4 groupes d’aliments


 » If you want to find the secrets of the universe, think in terms of energy, frequency, and vibration. »

Nikola Tesla

Tout est vibration!
Nos pensées, les objets, la nature, les cristaux, les aliments,… ont une énergie, une fréquence, un taux vibratoire.

Ce que nous mangeons a un impact sur notre santé, notre vitalité et notre énergie!
Ce n’est pas seulement une question de qualité ou de quantité mais aussi d’énergie.
Chaque aliment a son propre taux vibratoire, comme tout être vivant.

Pour déterminer le taux vibratoire., on utilise l’Echelle de Bovis. On peut aussi utiliser un pendule.

Il est même possible de recharger et purifier un aliment. Pour cela, j’utilise personnellement le LaHoChi, les bols tibétains,la visualisation, la pensée positive et la gratitude.

Pour en venir à la classification des aliments, il existe 4 groupes d’aliments dans l’alimentation vibratoire.

On parle aussi de trois grandes catégories énergétiques des aliments :
– Les aliments vivants
– Les aliments neutres
– Les aliments morts

Dans cet article,je vous parle des 4 groupes d’aliments à prendre en compte pour avoir une alimentation qui nous apporte de l’énergie et de la vitalité! Car il y a ceux qui vibrent plus haut et qui nous régénérent et d’autres qui a contrario nous enlévent la vie.

  1. Les biogéniques :
    On parle ici du vivant! Ce sera, par exemples, les graines germées, les bourgeons, les herbes aromatiques, les oléagineux trempés, l’eau dynamisée, distillée, magnétisée ou l’eau consommée à la source, Eau de Quinton, les super aliments (algues, shiitake, goji,etc), les jus de légumes lactofermentes, tous les aliments fermentés non stérilisés et non pasteurisésIls augmentent le taux vibratoire et donnent de l’énergie.
  2. Les bioactifs :
    Ces aliments favorisent la vie. Ce sont les fruits et légumes frais, fraîchement cueillis, non-transformés.
    Ils sont encore pleins de vitalité, d’énergie.
  3. Les biostatiques :
    Ces aliments nous ralentissent. Ils diminuent notre énergie vitale.
    Ce sont les produits animaux, les céréales, tous les produits transformés, etc
  4. Biocidiques :
    Ils s’agit là des produits de l’IAA (Industrie Agro-Alimentaire), des produits chimiques, des colorants, des conservateurs, des pesticides, insecticides, fongicides, des additifs, etc etc.
    Ce sont tous des aliments et composants qui baissent notre vitalité et suppriment la vie en nous

Mieux consommer n’a pas seulement un impact sur l’environnement. Le fait de mieux s’alimenter et tendre vers une alimentation vibratoire aura plusieurs impacts sur vous…

Une meilleure santé, plus d’énergie et de vitalité, moins de maux du corps, plus de bonnes humeurs, de joie, de pensées positives, de meilleures relations avec vous même et les autres! Et la liste est longue… 🙂


Il y a de nombreuses façons de prendre soin de soi et peu importe la première pour vous, car un chemin améne sur un autre chemin vers le bien-être, la joie et la paix intérieure.

L’alimentation vivante et vibratoire apporte énormément d’énergie.
Les aliments de nos jours sont dénutris, pauvres en nutriments, vitamines et minéraux. Il faudra plusieurs fruits pour un seul de ceux des années 50 pour avoir les mêmes nutriments.
La Terre est elle aussi dénutrie! Contenant peu de vivants, de microorganismes, d’énergie, elle apporte beaucoup moins qu’avant.
On se tourne toujours plus vers une agriculture bio, raisonnée et non conventionnelle et la permaculture. Et c’est une excellente chose car elles ont d’excellents bienfaits. Il est selon moi, très important de revoir ses choix et s’informer sur les produits que nous consommons et bien-sûr que nous donnons à nos enfants, aux enfants de la Terre.


Il y a un autre point que je voudrais aborder dans cet article :

L’importance de mettre de la conscience dans la cueillette, dans la préparation de ses repas, dans la manipulation des aliments, dans la façon de se nourrir et de prendre ses repas. Prenez le temps de respirer et vous ancrer, avant de préparer un repas ou de manger. Prenez le temps de vous écouter. De savoir ce qui vous amène à manger. Est-ce par faim? Ou est-ce par habitude ou une contrariété ou encore une angoisse ?


Il m’arrive souvent de remercier. Remercier ceux qui ont contribué à ses repas, mais aussi La Terre.
Ayez de la gratitude!
La gratitude augmente aussi notre vitalité.

Sachez que tout est question d’équilibre! Il ne s’agit pas de manger à 100% des aliments biogeniques. Vous êtes uniques ! Votre microbiote l’est aussi! Ce qui est bon pour un n’est pas forcément bon pour l’autre.

N’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel, ou pourquoi pas me laisser un commentaire ci-dessous ou encore prendre un Rdv pour une séance découverte offerte pour un accompagnement.

Avec amour,

Amandine.