3 Clés pour gagner en vitalité – Partie 1

Fatigué(e), déprimé(e) par moment, manque d’énergie ?!
Vous observez un manque de tonus, d’entrain, de joie.
Il est fort possible que vous manquez d’énergie et de vitalité.

Mais ne vous en faites pas, il y a des solutions.

Il est possible d’être en pleine forme à l’aube.
Il est possible d’être plein d’énergie, tout au long de la journée.
Il est possible d’être en meilleure forme et santé.
Il est possible d’être dans la joie, l’harmonie et la paix intérieure.

Il existe de nombreuses clés et voici 3 conseils pour gagner en vitalité.


1. Se mettre aux faits-maison & arrêter les produits insdustriels

C’est bien connu, les produits industriels sont des produits ayant des conséquences assez lourdes parfois même sur notre santé.
Diabéte, obésité, surpoids, fatigue passagère ou chronique, hypertension, dyslipidémie… de nombreuses maladies pouvant aller jusqu’au cancer et autres maladies.

De nos jours, il n’est pas facile de les limiter.

Les publicités ne cessent de promouvoir ces produits. Les marques proposent de nombreux plats préparés et autres produits ultra-transformés,à petit prix, avec des mentions attirantes pour le consommateur.

Bien souvent, si on a un petit budget, on se tourne vers une alimentation plus industrielle.

Ce que l’on ne sait pas assez, c’est qu’il est fortement déconseillé de consommer régulièrement ces produits ultra-transformés ( qui, pour rappel, sont des aliments biocidiques en alimentation vibratoire soit dépourvus d’énergie).

Je vous invite à regarder dans vos placards, à analyser sur la semaine le nombre de fois que vous mangez ces petits plats, ces bocaux, ces biscuits, ces barres chocolatées. Vous risquez d’être surpris(e)!

Le tout est de trouver un équilibre qui vous convient à vous et votre corps.
Plus vous cuisinerez, plus vos repas seront sains et équilibrés, plus vous gagnerez en vitalité!

N’hésitez pas à vous faire accompagner si vous en ressentez le besoin.

2. Se libérer du sucre

Le sucre est addictif. On le retrouve partout… Plats industriels, sauce tomate, bocaux et conserves, vinaigrette, condiments, sauces, sauce soja, charcuteries, soda, etc etc.

Avez-vous déjà essayé de vous libérer du sucre?!
Je vous invite à tester une journée. Pour cela, il va falloir regarder les étiquettes et supprimer tous les produits ayant du sucre dedans.
Attention, il s’agit pas de remplacer par un édulcorant tout aussi néfaste même naturel.
Si vous êtes attiré(e)s par le sucré et souhaitez vous déshabituer du sucre ne serait-ce diminuer sa consommation, il est préférable de limiter et même d’éviter les édulcorants apportant eux, un fort goût sucré.

Il y a de nombreux posts sur mon feed instagram et facebook à ce sujet.
Si vous souhaitez en lire un peu plus, voici 2 articles :
Challenge: « Un mois sans sucre ! »
12 Conseils pour diminuer votre consommation de sucre

3. Arrêter les excitants : café, thé,… ou occasionnellement

Alors, êtes-vous plutôt thé ou café le matin?
Savez-vous combien de café ou de thé buvez-vous par jour?
Et que se passe-t-il lorsque vous n’en consommez pas?

Aujourd’hui, je ne bois plus de café. Il est trés rare que je prenne un café car personnellement le café me donne des nausées, palpitations, énervements, il m’épuise!
Et pourtant, j’en ai bu! J’ai appris à l’apprécier. Je me suis habituée à ce goût et cette habitude du café au réveil ou encore du café fin de repas, à un certain moment.
Mais ça, c’était avant!
Avant que je décide de m’écouter plus attentivement et respecter mon corps.

Si parfois j’ai envie d’un latte au lait de riz-coco ( mon préféré, je l’avoue), je choisis un décaféiné bio. Mais attention, là encore, ce n’est pas trés bon si on en consomme tous les jours.
Le café et le thé, aujourd’hui, sont remplacés par une infusion ou un verre d’eau tout simplement.

Je vous invite à lire l’article sur le café pour en savoir plus : La consommation de café, est-elle dangereuse pour notre santé et la planète?

Le thé reste un excitant. Il y a de trés bons thés… du blanc, du parfumé, du noir, aux fruits, aux fleurs séchées,…
Je suis une fan de thés et je trouve chaque thé particulier, sublime et délicieux.
Le thé vert est un bon antioxydant. Mais en surdose, et au moment du repas, le fer est moins bien absorbé et cela risque de diminuer votre taux de fer.

L’idéal, pour les consommateurs quotidien de thé et de café, serait pas plus de 2 par jour et en fin de repas (même si l’infusion en fin de repas reste la meilleure option)
.
Si vous consommez un thé ou un café entre les repas, c’est simplement du grignottage. Votre digestion est réactivée. Ce qui, si vous n’avez pas encore fini la précédente, vous fatiguerez. Le café également pour de nombreuses personnes est mal vécu. Si vous ressentez une grande faim, de l’énervement et autres symptômes peu de temps aprés son ingestion, c’est probablement que vous ne le supportez pas et qu’il est préférable de diminuer sa consommation.

Revenons sur ces boissons toniques, énergétiques, conviviales.
Le thé, le café sont des boissons appréciées et qui font partie de nos coutumes et habitudes.
Mais, je vous invite à vous poser quelques questions après de profondes respirations :

Pourquoi bois-je cette boisson?
Que m’apporte-elle à ce moment là?
Comment je me sens?
En ai-je vraiment envie ?
Est-ce que mon corps l’approuve?
Et si, je prennais un verre d’eau?


Des questions simples qui vous permettent de faire de meilleurs choix alignés avec vos valeurs et besoins du moment.

Et si cela vous appele, alors appréciez cette boisson que vous souhaitez en pleine conscience!


 » La meilleure façon de capturer des moments est de faire attention.
C’est ainsi que nous cultivons la pleine conscience.  »
Jon Kabat-Zinn




With Love & Gratitude,
Lumineuse semaine,
Amandine.

Les Soins Energétiques à distance, comment ça se passe?


As-tu déjà testé un soin énergétique? A distance?

Avant de recevoir des soins à distance et surtout de devenir guérisseuse, je me posais pas mal de questions.
Mais comment est-ce possible? Comment cela fonctionne? Comment procéde-t-on? Vais-je ressentir? Etc, etc.
Des questions qui se sont envolées. Pourquoi?
Car j’ai la foi. J’ai confiance. Je fais confiance en l’univers.
Mais aussi, parceque je suis partie à leurs découvertes.

Au fur et à mesure de mes formations, des personnes rencontrées et de nos échanges, j’ai découvert différentes thérapies dont énergétiques.

Et puis, j’ai senti l’appel de me former aux soins LaHoChi, il y a quelques mois.

Aujourd’hui, je propose des soins à distance mélant le LaHoChi & les Bols Tibétains.

Un soin puissant de guérison, de trés haute fréquence, de Lumière.

Les soins peuvent se faire à distance et sont tout aussi efficaces! Parfois,même plus car il est plus facile de lâcher-prise selon les personnes.

Tout d’abord, il faut savoir qu’un soin se fait sur accord de la personne qui souhaite le recevoir.

Il est pour moi important de respecter le libre arbitre de la personne.
Mais avec du bon sens aussi.
On peut envoyer de l’énergie positive, de la lumière et de l’amour comme lors d’une méditation, ou vers une plante, un aliment, un bébé, sans forcément demander…
Le tout n’est pas d’aller à l’encontre de l’avis d’une personne. De demander lorsque cela est possible. Et de respecter son choix.
Il est bien que le receveur pose l’intention de participer et recevoir le soin en conscience.

Les soins de guérison visent à établir l’harmonie, la paix et à être dans l’Amour inconditionnel.
Le taux vibratoire s’élève. C’est aussi un regain de vitalité.


Ce qui m’améne à te dire :
Il n’y a aucun danger de faire un soin LaHoChi.
Pas de raisons d’avoir peur. Si tu as des peurs, je t’invite à les analyser, les différencier des croyances limitantes…
Et surtout, ne pas hésiter à m’en parler.

L’énergie va là où le corps en a besoin pour rétablir l’équilibre, débloquer les énergies, rendre la circulation de celles-ci plus fluide. Il s’agit d’un travail sur les corps, les centres énergétiques et à l’aide de l’énergie du maître LaHoChi.
De plus, il y a aussi un sceau de protection de toutes énergies négatives. Trés important.


En tant que donneur, reste positif et crois en toi! Il n’y a pas de doutes à avoir. La pratique apporte de la confiance en soi et une certaine assurance. Il est possible qu’une personne ne ressente rien. Mais, ne t’inquiète pas, les énergies ont belle et bien circulé.
De plus, tu apportes à toi même un soin. Tu en bénéficies aussi. N’est-ce pas merveilleux?!

En tant que receveur, ose lâcher prise! Si tu mets des barrières, tu risques de passer à côté d’un mieux-être incroyable.

Comment se déroule une séance?

Tout d’abord, nous fixons un rdv où, toi aussi, tu seras disponible pour le soin LaHoChi (avec ou sans les bols tibétains).
Il faut prévoir un peu plus d’une heure selon le soin, 2h serait idéal pour que tu puisses profiter de la détente et te remettre dans tes activités avec douceur.

Nous faisons un appel vidéo, si cela est possible. Ou bien, je te demande une photo de toi ou de la personne, de l’objet, du lieu, de l’animal, etc.
Je te pose quelques questions, on prend le temps d’échanger quelques minutes.
Ensuite, je te propose de t’allonger dans un endroit calme, agréable, ton cocon de préférence ou bien même en pleine nature. Attention seulement à ne pas être déranger durant la séance.
Tu peux mettre une musique, un chant sacré, une musique à haute fréquence, un timer, si tu le souhaites.
Il vaut mieux éviter les ondes éléctromagnétiques et mettre son portable en mode avion ou silencieux durant le soin.
Mains sur tes hanches, yeux fermés, je t’invite à rester simplement là, en conscience.
Un moment relax rien que pour toi!

De mon côté, aprés la priére de connexion, je pratique le soin. Dans le LaHoChi, il y a 5 postures des mains.
Pendant la séance, je suis entièrement à l’écoute des ressentis et surtout de l’intuition.
Il se passe beaucoup de choses…
C’est assez intense et puissant.
Il est possible que tu ressentes différentes sensations, plus ou moins agréables. Très souvent, des fourmillements au niveau du troisième oeil ou encore une chaleur à une zone du corps précise…
Je passe aux bols tibétains, à la fin du soin LaHoChi. Là, c’est encore à l’intuition… Rééquilibrage des chakras, travail sur une zone précise, lissage de l’aura,…
Les vibrations peuvent se ressentir. Il se peut que tu ressens la différence entre les 2 soins.

A la fin du soin, je tire une carte si tu d’accord, bien-sûr, d’un de mes oracles.
Si tu as une question précise, on peut s’appeler à la fin du soin et prendre ce temps ensemble ( ou même au début).
Puis je te fais par de mon retour.

Le soin améne à un mieux-être immédiat. On se sent plus ancré(e), plus détendu(e), … Cela varie des personnes.
Il peut y avoir une crise de guérison les jours qui suivent. Il ne faut pas s’inquièter. Le corps sait ce qu’il fait.
Tout est juste.

Les bienfaits sont décrits dans la page LaHoCHi.

Voilà comment se procéde un soin, en tout cas, un des miens que je propose.

J’espère que cet article t’apportera certaines réponses.

N’hésites pas à me laisser un petit commentaire si tu as d’autres questions ou envie de partager une de tes expériences?!

Lumineux week-end à toi,
Avec Amour,
Amandine.




Les Vertus du cacao

Je vais commencer dans cet article par te raconter un peu l’histoire du cacao avant de te parler de ses bienfaits sur l’organisme.

Le Cacaotier est cultivé dans les pays chauds, dans des zones tropicales que l’on appelle la « ceinture du cacao ».
Le cacao provient d’Amérique Latine (Amazonie). Les cultures ont commencé à partir du IIe millénaire av. J.-C. Et ce n’est qu’au XIX° siècle, qu’il fût cultivé en Afrique, en Asie (Inde, Indonésie, etc).

A l’époque, on l’utilisait aussi pour ses propriétés médicinales (contre la toux, problèmes liés au foie par exemples), dans l’alimentation mais aussi les rituels.
D’ailleurs, sais-tu que les Mayas et Aztéques utilisaient le cacao comme monnaie d’échanges?! Une culture très très précieuse!
Il y avait même des cérémonies, toujours d’actualité également.

Aujourd’hui, avec le réchauffement climatique, il se peut que l’on ne voit plus de cacaoyer d’ici 50 à 100 ans en Afrique qui, à elle seule, fournit tout de même bien plus de la moitié du cacao au niveau mondiale. Le Brésil et l’Equateur ne sont plus les premiers fournisseurs.
Un enjeu assez important.

Ce qu’il faut aussi savoir est que la culture du cacao n’a pas été aussi joyeuse. Esclavages, utilisation d’enfants, maltraitance, des conséquences sur l’environnement, …
L’histoire du cacao n’est pas aussi belle que l’on ne pense.

Du côté gustatif, les boissons originales ont été remplacées par des boissons chocolatées riches en sucre et miel. Surtout lorsqu’il est arrivé en Europe. A la base, la recette était à base de cacao, piment, maïs, eau (parfois du sang pour les cérémonies,…).
En Europe, on remplaça quelques épices par de la cannelle, de la muscade puis bien-sûr du sucre.
Il y avait même, en 1650, une recette italienne à base de fleurs de jasmin.
La cacao et la consommation de ses boisson étaient un luxe. Les recettes étaient très secrètes et bien délicieuses(en tout cas, ça me donne envie).

Avec le temps, la consommation du cacao a explosé. Mais, on ne sert plus que des boissons toutes simples, sans saveurs avec des additifs, conservateurs, des sucres, du gras,de l’eau ou du mauvais lait… Rien de bon là dedans! Les recettes n’ont rien à voir des recettes traditionnelles.
On consomme le cacao sous toutes ses formes (en poudre, en barre chocolatée, torréfié, chocolat blanc, chocolat au lait, etc etc). Il est bien rare, même si cela est toujours plus tendance de consommer le cacao, sans aucune transformation soit brut, cru, en graines et malgré les bienfaits remarquables et incroyables.

Tout de même, j’ai envie de te dire que le cacao reste encore sacré.
J’ai eu la chance de travailler (comme vendeuse) dans une boutique de chocolat de grand maître du cacao.
Il sculpte même le chocolat et cela reste juste merveilleux. Peut-être reconnaîtras-tu rien qu’en te disant cela?!
Mise à part que c’était juste un régal chaque jour, le chocolat demande beaucoup de travail. C’est un métier exceptionnel. Il faut vraiment être passionné(e). Travailler le chocolat, le conserver à bonne température (assez fraîche d’ailleurs), … Tout un tas de choses à mettre en place, à faire qui demandent des connaissances nécessaires & une vraie passion pour obtenir un chocolat incroyable, exquis et aux saveurs exceptionnelles.

Pourquoi consommer du cacao cru, fèves de cacao ou chocolat noir?

Le cacao est riche en nutriments. Il est généralement torréfié, réduit en poudre, etc. Ce qui diminue ses valeurs nutritives. Il y a une grande perte de vitamines et minéraux.
Le chocolat est très souvent associé à un aliment plaisir, d’ailleurs. Mais n’est pas aussi nourrissant qu’une graine de cacao. Privilégier le chocolat noir supérieur à 70% voire 100%! Et/Ou les graines de cacao.

Ses vertus & bienfaits :
  • riche en antioxydants, biodisponibles pour l’organisme
  • riche en polyphénols et flavonoïdes
  • riche en Fer
  • contient beaucoup de Magnésium
  • Vitamine B, E,…
  • Energisant & revitalisant – booste l’organisme et lutte contre la fatigue chronique, l’épuisement
  • Renforce l’organisme
  • Reminéralise : os, cheveux, ongles, muscles, dents
  • Renforce, stimule et protège le foie et la vésicule biliaire. Améliore la détoxination. Il est hépatoprotecteur.
  • Améliore et facilite le transit intestinal
  • Excellent antibiotique et antiviral

En soit, il est un allié pour lutter contre le stress, la fatigue, l’anxiété, les peurs.
Il aura un impact positif sur la mémoire, la concentration, l’oxygénation, la régénération, le système nerveux en le calmant, la prévention de cancers et de maladies inflammatoires, etc.

En consommant des graines de cacao, on augmente sa vitalité, son énergie, son immunité et stimule le métabolisme et les organes dont le foie.

Tous ces merveilleuses vertus pour l’organisme et c’est pour cela que l’on considérait cette graine comme une graine Divine, sont valables pour le cacao et non le chocolat d’aujourd’hui.

Je pense que l’on peut le considérer comme un super-aliment!

Des études récentes ont prouvées sont effet antioxydants et hépatoprotecteurs notamment chez des personnes atteintes de maladies inflammatoires, virus HIV, d’atteintes importantes au niveau du foie,…
Bien entendu, je parle du chocolat noir, très noir et des fèves, sans lait et/ou des graines.

Ces petites graines sont merveilleuses.
Vous pouvez aussi les rajouter en topping un peu partout! Son goût est amer. Mais on s’y habitue surtout si on a déjà débuté une diminution de sa consommation de sucre.
Il y a aussi quelques recettes sur le site et instagramà base de cacao (Chia pudding, Energy balls, Raw Chocolate & Fig Cake,…)

Mes enfants adorent les graines et le chocolat noir à plus de 70% (bon le 100%, il n’y a que moi dans la famille 🙂
Mais, je suis sûre que les tiens aussi adoreront!

Ose en mettre des petits à la place du chocolat au lait.

N’oublie pas de faire attention à son origine et ses ingrédients.
D’ailleurs, si tu souhaites une bonne tablette 100%, il n’y aura juste écrit que fèves de cacao.
Je prends mes fèves chez Kazidomi, site en ligne de produits et cosmétiques bios super! (tu peux aussi bénéficier de 20€ de réduction sur l’achat de ton abonnement avec le code AMANDINEDIET).

 

Lumineuse semaine à toi,

With Love & Gratitude,
Amandine.

Qu’est-ce que le taux vibratoire?

Nous sommes vibration. Tout, absolument tout, n’est que vibration.
Les plantes, les animaux, la Terre, les minéraux…

« Dans l’univers, tout est énergie, tout est vibration,
de l’infiniment petit à l’infiniment grand…
 »
– Albert Einstein

Nous émettons un champ énergétique. Ces énergies vibratoires sont invisibles. Certaines personnes sont beaucoup plus sensibles jusqu’à même les percevoir.

Des Flux électromagnétiques et électriques partent de notre corps tout entier et peuvent être mesurés.
Le taux vibratoire se mesure grâce à l’échelle de Bovis.
C’est le radiesthésiste français A.Bovis qui a fait de nombreuses recherches à partir du début du XXème siècle. Des recherches sur les animaux, plantes et organismes qui ont permises de créer une unité du taux vibratoire appelée l’unité Bovis.

Par exemple, un fruit fraîchement cueilli à la main et à maturité aura un taux vibratoire d’environ 9000UB. Son énergie vitale est au maximum. Quelques jours après, les fruits que l’on peut retrouver sur les marchés par exemples, peuvent descendre jusqu’à 5000 UB à 3500 UB. Un fruit pourri est proche de 0 UB.

Il est donc important de consommer des fruits et légumes au plus proche de sa cueillette. 
Ce qui permet une alimentation vibrante, variée et vivante et booster notre vitalité ainsi que d’élever notre taux vibratoire.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il y a des variations externes qui vont modifiés notre niveau de fréquence vibratoire.
Comme les fluctuations constantes de la Terre, qui celle-ci est en évolution et son taux vibratoire ne fait qu’augmenter, selon des recherches ces dernières années. Récemment, on dit aussi qu’elle a baissé et que ces affirmations comme quoi son taux serait passé à plus de 13Hz sont fausses. Cela mérite de s’y pencher.
Je serai ravie d’avoir ton retour à ce sujet.

Selon la Résonance de Schumann, les ondes de la Terre sont de 7.8 Hz  (correspondant aux ondes alpha présentes dans notre cerveau pendant la relaxation profonde et la méditation légère).

S’aligner sur la fréquence de la Terre aura des conséquences aussi positives.

Notre taux vibratoire va dépendre aussi de l’air, de l’eau que nous buvons, de nos émotions, nos pensées, nos actions, etc.

Comment mesurer son taux vibratoire?

Pour cela, il va falloir se munir d’un pendule, et d’une planche de Bovis / biomètre de Bovis.
Le cadran de Bovis classique permet de mesurer le taux vibratoire des êtres vivants, plantes, hommes, animaux, aliments, etc.
Il existe aussi la règle. Se placer sur la gauche au départ.
Le pendule se mettra à tourner lorsqu’il sera au delà du taux recherché.

L’être humain sain est aux environs 12 500 UB depuis 2014 (6500 à 9000 UB avant).
En dessous des 9000 UB, on pourra dire qu’il est malade, soit intoxiqué. Selon le taux vibratoire, la maladie est plus ou moins grave et pathogène allant jusqu’à 0 (pathogène et morbide).

On peut mesurer sur les différents plans énergétiques, les lieux,

Un maître spirituelle ou un yogi, aura un taux vibratoire exceptionnellement très élevé tout comme les lieux sacrés. Le Machu-Picchu va jusqu’à 4 500 000 UB.
Au contraire, un lieu pollué aura un taux vibratoire à 2000 UB.

Selon les animaux, il peut aussi varier. Les oiseaux ont un taux plus élevé que les poissons, par exemples.

L’eau est à 10 000 UB.

A quoi sert-il et pourquoi le mesurer?

Le taux vibratoire nous renseigne sur l’état de notre énergie vitale absolu. Il diffère de l’énergie vitale relative ou dit encore vitalité.
Il existe un cadran pour mesurer le taux de vitalité allant de 0 à 100. Cela permet de voir où en est le corps physique. C’est notre potentiel personnel de vitalité qui est mesuré.

Les outils sont d’une grande aide pour mesurer son taux vibratoire et son taux de vitalité.
On peut aussi mesurer un lieu.
Cela pourrait aussi confirmer tes ressentis lorsque tu te trouves dans un lieu où tu n’es pas sur la même fréquence, ou une gène avec une personne.

Si tu souhaites aller vers une alimentation plus saine, vivante et vibrante, c’est un outil qui pourrait t’aider dans ce nouveau changement.

Connais-tu la loi de l’attraction?
Tu attires à toi, en entrant en résonance avec les mêmes fréquences vibratoires que tu émets, des personnes, un changement, de nouvelles aventures et expériences qui sont eux sur ta même fréquence.
Elever son taux vibratoire t’aidera à changer ta vie et attirer de nouvelles personnes,…

Il permet aussi d’entrer en contact avec des énergies plus subtiles.

Plus ton taux vibratoire sera élevé, plus tu seras proche de la pleine santé.

Il y aurait encore beaucoup à dire.
Je trouve cela fascinant et c’est pourquoi je voulais t’en parler dans un article cette semaine.
N’hésites pas à me dire ce que tu en as pensé, me laisser un petit commentaire et partager!
A la semaine prochaine,

Lumineuse semaine, 
With Love & Gratitude, 
Amandine.